Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 11:23
3 novembre 2016, dans l’Octave des Saints
 

Dimanche dernier, les Saintes Messes de la Communauté dites en plein air

 
 
Beaucoup d’amis et de lecteurs nous ont écrit ou ont cherché à nous contacter suite aux secousses sismiques qui ont détruit ou gravement endommagé tant d’édifices de notre région. Avant toute chose, merci à tous ceux qui ont eu cette pensée et qui sont déjà en train de prier pour nous, pour toute la population accablée et pour cette région. Ne pouvant répondre à chacun personnellement nous donnons quelques informations sur notre site et nous proposerons quelques réflexions d’ordre plus général car “non si muove foglia che Dio non voglia” (aucune feuille ne bouge sans que Dieu le veuille) et parce que nous savons bien aussi que Dieu parle par les événements.
 
Les secousses entre Camerino et Nursie ont été violentes et continuent toujours. La dernière, ce matin, a été d’une magnitude de 4,8 et l’épicentre se trouvait à moins de 20 kilomètres de chez nous; vers une heure du matin elle a réveillé et apeuré même ceux qui dormaient dans leur voiture ou sous tente. Le grand tremblement dans la matinée de dimanche dernier avait déjà augmenté les dommages causés par la secousse du 26 octobre et en avait causé de nouveaux, mais la répétition des mouvements telluriques cause de nouvelles destructions et fait qu’il n’y a pas de lieux vraiment sûrs. Dans ce monde d’aujourd’hui dans lequel l’homme se croit presque Dieu, on expérimente l’impuissance de la créature et les certitudes mondaines s’effritent. Au sens littéral.
 
A Camerino on vénère depuis toujours comme protectrice contre les tremblements de terre l’icône miraculeuse de Santa Maria in Via, et encore cette fois l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie nous a protégés. Il n’y a eu aucune victime, nous sommes tous sains et saufs et le bâtiment que la Communauté utilisait n’a pas subi de grands dommages pour le moment et peut en partie être utile comme point d’accueil pour ceux qui habitent non loin de chez nous et dont les maisons sont trop endommagées, ne pouvant même pas y entrer pour prendre un café. 
 
Inévitablement ces événements comporteront une réorganisation temporaire, mais nous nous remontons déjà les manches, car la vie va de l’avant même sous les secousses et pour cela nous vous demandons de vous souvenir de nous dans votre prière quotidienne. Pour ceux qui ont demandé comment faire pour nous aider à soutenir les nouvelles difficultés, nous donnons nos coordonnées, en rappelant que toute aide est précieuse et qu’il n’y a pas de petites aides (pour des dons depuis la France (IBAN) FR 76 30004 00602 000 1038 5722 55, reçu fiscal possible; pour des dons depuis l’étranger ajouter (BIC) BNP AFRP PAVI). Adresse mail : acsanctusgregorius@gmail.com
 
Enfin, une courte réflexion : la Basilique du Patriarche de l’Europe s’écroule, secouée par un tremblement de terre, le même jour où débute un voyage apostolique pour honorer Luther, pour commémorer le destructeur de l’Europe chrétienne, le blasphémateur de la Très Sainte Vierge Marie, le profanateur de la Très Sainte Eucharistie et le calomniateur de la Papauté. Difficile de ne pas penser que cela ne soit pas un signe de Dieu aux hommes et par dessus tout aux hommes d’Eglise.
 
Voilà qu’elle a été notre réflexion en communauté, quelques minutes après la terrible secousse de dimanche dernier quand nous sommes sortis à l'extérieur des maisons et que nous arrivaient à peine les douloureuses images de la destruction de Nursie et de la maison natale de Saint Benoit. Quelques prêtres du diocèses, d’orientations différentes des nôtres, nous ont confié qu’ils ont eu cette même pensée qui fait froid dans le dos. Et peut-être l’ont-ils eue aussi au Vatican, tant est si bien qu’il semble que les cérémonies en Suède, bien que scandaleuses, ont eu des tons moins triomphalistes que ce qui était programmé. Il n’est pas impossible que même “in altissimo loco” ait été faite la même connexion et qu’on ait pensé aux destructions dont parle la Très Sainte Vierge Marie à Fatima...si la conversion n’intervient pas. A Rome, parmi tous les ecclésiastiques qui ont bien ressenti la secousse, il y a eu une grande frayeur et aussi quelques dommages à Saint Paul hors les murs, en plus des églises de Saint François de Paule et de Sant’Eustache qui sont fermées au public.
 
Mais sur le tremblement de terre et sur “son explication” nous laissons la parole à la liturgie de l’Eglise, car nous ne trouvons pas de paroles plus éloquentes que ces prières et nous invitons tous les prêtres à les ajouter lors de la célébration de la Sainte Messe :
 
Collecte
O Dieu tout-puissant et éternel, qui regardez la terre et la faites trembler, ayez pitié de ceux qui vous craignent, afin que si nous avons redouté la colère du Seigneur lorsqu’il secouait les fondements de la terre, nous ressentions toujours les effets de sa clémence qui guérit ce qu’il a brisé.
 
Secrète
O Dieu qui avez affermi la terre sur son centre, recevez les prières de votre peuple et après avoir écarté les dangers du tremblement de terre, changez les terreurs de votre divine colère en remèdes pour le salut des hommes; afin que ceux qui ont été formés de la terre et qui doivent retourner en poussière, aient le bonheur de devenir citoyens du ciel par leur vie sainte.
 
Postcommunion
Protégez-nous, Seigneur, nous vous en supplions, tandis que nous prenons part à vos saints mystères, et par un bienfait d’en-haut, raffermissez cette terre que nous avons vue trembler en punition de nos iniquités; afin que les coeurs des mortels sachent que de tels fléaux proviennent de votre indignation et que dans votre miséricorde vous les faites cesser.

Partager cet article

Published by Disputationes theologicae