Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 01:50

De manière biaisée…

11 février 2017, Fête de Notre Dame de Lourdes

 

Saint Grégoire le Grand: “L’Eglise préfère mourir que se taire

 

Cela doit être un effet de la Nouvelle Miséricorde, mais des perspectives de bouts de sanctions en provenance de la Curie Romaine (qui serait en grande réforme) parviennent même jusqu'à nos “périphéries” dévastées par le tremblement de terre.

Ces procédures, ces éventuelles punitions s’ajoutent aux menaces dont nous avons déjà parlé. On remarquera bien qu’à plusieurs reprises elles ont fait suite à des questions “gênantes ” posées ici même.

Nous verrons les développements plus tard, en nous remettant aux dispositions et aux signes de la Providence. En plus des susdites concomitances réitérées, nous faisons remarquer que d’une certaine manière cela pourrait nous attrister. Et le fait de dire à propos de ces choses « cela ne nous importe pas, nous ne demandons pas, nous refusons par principe », nous semblerait incliner (si cela était dit sincèrement) vers l’esprit schismatique et ne pas être conforme à l’esprit catholique. Naturellement, le pragmatisme ne permet pas de saisir grand chose à ces distinctions; mais le pragmatisme (même lorsqu’il se mélange à l’idéologisme) relève non pas de la pensée catholique, mais de la pensée libérale.

D’autre part, nous ne pouvons pas en conscience accepter la logique de renoncer à parler, même de vérités gênantes, de peur de prendre des coups de bâton de manière biaisée. Se taire ainsi ne serait pas un silence choisi en conscience, un silence dérivant de nouvelles circonstances, mais cela serait – même en apportant toutes les excuses possibles – une façon opportuniste de se conformer. Les effets néfastes, directs et collatéraux, d'un tel comportement sont largement illustrés par l’histoire, et aussi dans cette revue.

Nous entendons donc continuer à nous soutenir réciproquement, à nous dédier à la prière (activité particulièrement importante en ces temps de grandes tribulations), mais aussi à faire des études et à poursuivre cette critique constructive qui en 2006 était - selon les mots d’un Cardinal et (pauvre “continuité”) au nom du Souverain Pontife - un précieux service à rendre à l’Eglise.

« Parlez Seigneur, Votre serviteur Vous écoute »

 

La Rédaction de Disputationes Theologicae

Association de clercs “Saint Grégoire le Grand

Partager cet article

Repost 0
Published by Disputationes theologicae